ORI-OAI pour les Archives Ouvertes / Anne-Claire Bernaudin

4 05 2009

Présentation générale d’ORI-OAI, de la manière dont le logiciel s’est construit collectivement, et des objectifs qui ont prévalu à sa création. Un point important est le fait que ORI-OAI est adapté à plusieurs types de documents numériques (i.e. qu’il permet de gérer par exemple tant les écrits issus de la recherche que les documents d’origine administrative) : ORI-OAI est en mesure de gérer ainsi l’intégralité des archives numériques d’un établissement.
La structure modulaire d’ORI-OAI permet également de l’adapter à la demande et aux besoins de chaque établissement, cette logique modulaire permettant aussi l’alimentation par les acteurs et logiciels déjà existants.

Annonce de la version 1.5.0 à venir, qui intégrera le support TEF, les prochains développements devant également permettre les interfaçages STAR et HAL

ORI-OAI ne s’oppose pas à HAL : le premier est l’outil idéal d’une vitrine institutionnelle, là où  HAL va constituer et sous-tendre une vitrine nationale.

Q/R :

  • Expression de quelques inquiétudes par rapport aux délais de mise à jour & à la disponibilité des versions annoncées

l’équipe ORI/OAI conscience des attentes, fait tout pour respecter les délais.

  • Quid d’une moulinette à venir pour utiliser dans ORI-OAI le référentiel HAL ?

Julien Rault : on retrouve ici le problème des notices autorité déjà ancien et bien connu en bibliothèque.
Intervention dans la salle : c’est un problème politique en fait => toutes les structures de recherche ne sont pas référencées => nécessité d’un pilotage politique pour assainir les choses.
Daniel Charnay = tout le monde attend un référentiel officiel qui risque de tarder donc n’attendons pas et faisons ; Ainsi, le CCSD travaille son référentiel pour qu’il soit aussi propre que possible.
Julien Rault : DAI, qui, quoi, comment = c’est le moment d’insérer la réflexion sur le référentiel.

  • Nouvelle Calédonie : témoignage d’une petite Université : je veux mon archive, qu’est-ce que je fais ?

Diverses réponses autour des avantages HAL vs Ori-OAI

  • Comment rendre son archive institutionnelle visible par les moissonneurs ?

Il faut commencer par se déclarer dans des répertoires. Pour Google, cela se fait facilement du fait de la puissance des moissonneurs Google. C’est plus compliqué dans Google Scholar, le CCSD utilise un <div> avec export des métadonnées.

Daniel Bourrion.


Actions

Information

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s




%d blogueurs aiment cette page :